Dj Steezy

Stanley Bertrand

Ambassadeur

En 2010, Stanley Bertrand aka DJ Steezy entame une carrière de disc-jockey en Haïti. 7 années plus tard, son nom figure parmi les bons de ce milieu « devenu au fil des ans très prometteur ». À la rencontre de cet homme aux multiples chapeaux, qui s’est autoproclamé « dwèt majik la ». Après nous avoir fait poiroter pendant des mois, DJ Steezy arrive enfin dans les locaux de Ticket. Verres, jeans, pull-over, baskets, c’est un homme grand, plutôt ordinaire qui vient nous rencontrer. À l’exception de ses cheveux blonds, coupés en mohawk et de ses 2 piercings à l’oreille, lui conférant un air de mauvais garçon. Autant lui tirer les vers du nez, vite fait. Il se laisse aller, genre loquace à ce jeu de questions-réponses. Stanley Bertrand est le prototype d’un homme à tout faire. Gestionnaire des petites et moyennes entreprises, formateur en service à la clientèle, organisateur d’évènements, directeur de programmation, beat-maker, bref, on le retrouve sur plusieurs fronts. Néanmoins, son vrai dada demeure la musique, à quoi il estime avoir toujours été connecté. « J’ai en moi cet amour pour la musique depuis l’enfance. Je me rappelle la première fois que je suis monté sur scène pour interpréter une chanson à un concert de Lionel Benjamin », se souvient DJ Steezy, qui, en grandissant, s’est mis à la guitare, à la basse et au keyboard. Grace à ses aptitudes en musique, l’ancien élève de Frantz Paillière décide d’exercer ses talents de beat-maker. Un pas de plus vers la création de DJ Steezy. « À 17 ans, je me suis lancé dans le domaine du disc-jocking. Mais je n'y ai pas fait long feu, puisque mes parents voulaient avant tout que je fasse des études universitaires », raconte-t-il. Par conséquent, l’enfant de St-Jean l’évangéliste et de l’Institution St-Louis de Gonzague s’inscrit à l’Université Quisqueya en gestion des petites et moyennes entreprises. Peu de temps après, soit en 2006, celui-ci entre à la Digicel. « Avec ce que je gagnais à la Digicel, j’ai pu avoir une certaine autonomie, la liberté de faire ce que je veux », souligne-t-il. « J’ai donc décidé de reprendre mes anciennes activités. Parti à l’étranger, je me procure du matériel. Je deviens alors, en 2010, DJ professionnel », poursuit celui qui anime les mardis, jeudis et vendredis une émission sur Radio Éclair. D’un autre côté, jouer partout se révèle payant pour DJ Steezy, qui décroche des heures d’antenne sur la 100.5. « À l’époque, un employé du nom de Balbito m’a contacté via Facebook, pour m’inviter à me produire tous les dimanches, sur les ondes de Radio Éclair. De là, le directeur général m'a proposé de le faire en 3 jours, puis, 2 ans plus tard, j'ai été promu directeur de la programmation », retrace Stanley Bertrand qui compte 5 ans à cette station, estimant que gérer l’écoute des auditeurs relève d’une grande responsabilité. En effet, que ce soit avec son chapeau de directeur de programmation ou avec celui de DJ, l’étudiant en marketing et communication de Ashworth College dit s’adapter aux besoins de son public. « Je m’adapte à chaque fois, en faisant choix d’un playlist répondant à l'événement », affirme SB, qui se félicite de faire la différence. « Au départ, le disc-joking ne représentait pas ma principale source de revenu. Je me suis interdit de faire et de dire certaines choses, grâce à l’éducation que j’ai reçue de mes parents. Je me produit donc aux mariages, aux soirées de gala, dans les entreprises tout comme dans les programmes de DJ traditionnels », précise l’ancien employé de la Digicel, satisfait des progrès qu’il dit constater dans ce milieu en Haïti. « On y constate beaucoup d’améliorations. Le business est devenu rentable et permet aux professionnels de répondre à leurs besoins », soutient l’ex-choriste du groupe Sensuel. Toutefois, DJ Steezy ne prend pas de gants pour critiquer les « foli DJ ». « Évoluer dans ce domaine n’est pas chose aisée. Et posséder un laptop, ou n’importe quel autre appareil, ne fait pas de quelqu’un un DJ. Le disc-jocking est avant tout une culture, une idéologie. Tout est dans la manière d’agencer les chansons », indique celui qui s’autoproclame « dwèt majik la », se disant prêt à aider quiconque nourrit le désir de devenir professionnel dans ce métier. D’où Haitian successful DJ, un groupe de 29 disc-jockeys, que ce dernier présente comme une sorte d’association. « On discute des prix, des exigences et des messages qu’on veut véhiculer », explique-t-il. Derrière ces « doigts magiques » se cache un homme de 35 ans, éperdument amoureux de Su-Yen Simon Bertrand. « Je suis marié depuis 7 ans à une femme courageuse, généreuse, qui à 50% contribue à faire de moi ce que je suis aujourd’hui. Elle est ma moitié », dit le Sagittaire qui dans ses rares moments libres se dédie à sa femme. « Elle est mon passe-temps. Quand je suis libre, on regarde ensemble des séries, on passe aussi des heures à se parler », avoue le passionné de design, de dominos, de « bezig » et de Play station. « En fait, je suis un amoureux du challenge. Alors, l’esprit compétitif relatif à ces jeux m’attire grandement. Malheureusement, je n'ai plus de temps libre pour m’y consacrer ». Stanley Bertrand est par ailleurs un frère, un fils. Né de l’amour de Stéline et de Raymond Bertrand, il est le cadet d’une famille de 4 enfants, une fille et 3 garçons. Ayant grandi dans une famille catholique, Steezy se qualifie de fervent chrétien. « Je crois en Dieu. En raison de mes activités, je ne peux me rendre régulièrement à la messe, mais, quand c’est possible, je fais l’effort d’y participer », fait-il savoir. Rêvant de percer sur la scène internationale, l’enfant de Delmas 75 invite ses confrères à continuer à lutter. « On est sur la bonne voie, le mouvement est devenu important dans le pays. Donc, soyons de vrais professionnels tout en utilisant les médias, pour lancer des messages et contribuer à l’épanouissement de nos fans », conseille Steezy.

Maison Connectee

WiFi partout à la maison,
vivez l'experience d'une maison
intelligente

Divertissement

TV et Accessoire TV
tout pour vous divertir

Communiquer

Briser vos barriere
de communication avec vos proches

Mobilite

Accédez à HainetMobilité, une connection 4GLTE haut débit et toutes les chaînes Téléhaiti sur Mobile.

wpChatIcon